Skip to content

Posts tagged ‘Digital Leather’

Mort à Berlin (prise 1)

August 3rd, 2012

Georges Dimitrov

Death # Disco, Volume 1

Death # Disco est une soirée berlinoise qui promet musique post-punk et cold synth à ses fidèles sur une base mensuelle depuis son lancement à l’été 2010. Une proposition qui s’approche somme toute beaucoup de nos soirées Cold War Nightlife en vogue à l’époque, excepté le fait que les DJs Ian P. Christ et NecroPhil invitent de plus groupes et musiciens à des prestations live. Une formule classique renvoyant aux beaux jours du Batcave et compagnie, qui a permis au public allemand de découvrir un grand nombre d’artistes plébiscités sur ce bolgue: Xeno & Oaklander, Automelodi, Agent Side Grinder, Tobias BernstrupSoviet Soviet… Pour célébrer la réussite de leur entreprise – et remercier par la même occasion les groupes qui se sont prêtés au jeu et ont fait ce succès – , les organisateurs ont publié pour chacun de leur deux anniversaires une compilation célébrant la vitalité de la création contemporaine dans ces circuits underground. À l’occasion de la sortie du volume deux cet été, faisons un retour en deux temps sur ces collections intrigantes.

Le premier volume, paru le 17 juin 2011, fut distribué gratuitement au public de la soirée avant que le reste de l’édition limitée à 500 copies ne s’écoule rapidement via les boutiques spécialisées habituelles. Le tirage étant aujourd’hui officiellement épuisé, il est hélas très difficile de mettre la main sur le CD même, les amateurs devant se tourner vers une disponibilité virtuelle. Nous disons hélas, car la compilation est d’une étonnante qualité et constance pour une collection de 21 pistes de groupes disparates dont plusieurs n’étaient encore qu’au stade d’un premier EP. L’intérêt de la démarche tient surtout au fait qu’il ne s’agit pas d’un banal “best-of”, mais d’une proposition originale où la majorité des pistes sont soit carrément inédites, soit disponibles pour la première fois sur disque compact.

Mueran Humanos

La compilation Death # Disco se démarque aussi par l’alliage qu’elle fait entre minimal synth et post-punk. La trame de fond électronique fait la part belle au rock, et les guitares ne cèdent en rien aux synthétiseurs, donnant une énergie et une chaleur bienvenues à l’ensemble. Faire un survol de la compilation piste par piste serait ici fastidieux, d’autant plus que nous vous avons présenté ailleurs plusieurs des artistes, et parfois même les chansons selectionnées. Voici plutôt trois groupes que cette compilation nous a permis de découvrir:

  • Digital Leather, projet musical de Shawn Foree, qui nous arrive de l’Arizona où il fut découvert en 2009 par l’étiquette de Jay Reatard après plusieurs albums enregistrés DIY depuis 2005. Gerbil, composée expressément pour Death # Disco, nous présente une mélodie new wave lancinante sur un fond très robotique.
  • Mueran Humanos (“Mort à l’humanité”), qui vient d’Argentine où le groupe a été fondé en 2006 comme un projet avant tout artistique par Carmen Burguess & Tomás Nochteff. Cosméticos para Cristo (“Du maquillage pour le Christ”) est tiré de leur premier album paru en même temps que la compilation, en 2011. Au menu, un post-punk energique qui, la langue aidant, évoque fortement Aviador Dro. Les célèbres hurluberlus espagnols n’étant pas assez reconnus hors de leur pays, c’est rafraîchissant de voir des groupes modernes s’en inspirer.
  • Bootblacks, un groupe de Brooklyn qui propose avec The Flood un rock goth-glam mené par une ligne de basse distortionnée impeccable. On pense au Bauhaus récent de Go Away White, un son lourd mais coupé au couteau. Si la piste était exclusive à Death # Disco au moment de la compilation, elle est depuis publiée sur le premier album éponyme du groupe, paru cette année (2012).